Mardi 23 avril

C’est le monde des Fées qui nous accueille aujourd’hui. Mais avant d’entrer dans cet univers, nous avons répété la chorégraphie du clip de cet été.

La Fée en noir nous a poursuivi dans la forêt afin de nous convertir à ses pouvoir maléfiques. Heureusement que nous avions les bonnes fées pour nous donner les ingrédients nécessaire à la magie bénéfique.

Puis les estomacs ont commencé à râler, ce qui nous a obligé à faire une pause restauration…

L’après-midi, nous avons cherché à compléter un conte africain qui nous était parvenu abîmé.

Puis vient le moment de remercier le Seigneur pour cette magnifique journée.

Merci à Paulerik qui a terminé son stage avec nous. Nous lui souhaitons une bonne continuation à Paris, où il est nommé pour la rentré.

 

Voici le conte:

Autrefois, il y a plus de 36 millions d’années, l’homme habitait au Congo, dans le même village que les grandes bêtes, l’éléphant, le lion, le jaguar, le singe et il n’y était pas le maître. Ces quatre bêtes allaient à la chasse dans la brousse quotidiennement et en rapportaient à manger pour tous, mais l’homme, chaque fois qu’il allait à la chasse, ne rapportait rien ou pas grand chose. Un jour les animaux se réunirent et dirent à l’homme : « Tu n’attrapes jamais rien, tandis que nous tuons des bêtes. Si tu continues à ne rien rapporter, tu ne mangeras plus avec nous ». « Bon », dit l’homme. Le lendemain il partit à la chasse avec son arc et ses flèches qu’il avait jusque-là cachées soigneusement de peur que s’ils ne voyaient ces armes les animaux ne le tuassent. Il attrapa et rapporta une biche. Quand les animaux virent cela, ils s’étonnèrent et lui demandèrent comment il avait tué la biche. « J’ai ma manière, dit l’homme, mais je ne vous le dirai pas ». Les animaux s’adressèrent au singe : « Suis-le quand il partira demain et vois comment il fait pour tuer les biches. Ensuite tu nous le diras ». Ainsi fut fait. Le singe monta dans un arbre pour mieux observer. Quand l’homme lança sa pointe, la biche fut tuée. Le singe descendit aussitôt de son perchoir et regagna en courant le village : « Cet homme est vraiment redoutable, dit-il aux animaux. Quand il tend son bras vers quelqu’un ce quelqu’un tombe mort ! » L’homme rapporta la biche sur son dos mais quand il leva le bras pour la saisir et la jeter à terre, tous les animaux crurent qu’il voulait tendre le bras vers eux pour les tuer et s’enfuirent. A partir de ce jour-là les grands animaux ne quittèrent plus la savane et l’homme commande désormais le village.

 

[AFG_gallery id=’137′]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *